Sorties Herboristerie, récolte sauvage en promenade

Thèmes : Plantes condimentaires et médicinales, plantes pour le soin du corps, propriétés et utilisation traditionnelle des plantes.

Vous savez certainement que beaucoup de produits divers classiques, de découvertes médicales, de propriétés bienfaisantes pour la peau le corps et la détente sont issus de plantes. Mais vous ne savez pas toujours de quelles plantes il s’agit, où elles poussent et comment les reconnaître.

Vous pourriez pourtant en tirer profit simplement en sachant comment les trouver dans la nature.

Certes, il existe de nombreuses plantes venues d’autres continents, néanmoins notre flore est d’une richesse souvent insoupçonnée et dont les propriétés sont identiques à d’autres parfois plus connues.

Prenons l’exemple du camphre qui ne pousse pas sous nos latitudes. On pourra retrouver ses essences dans le thym camphré par exemple, qui lui pousse ici. Il en est de même pour des plantes comme le basilic chinois (cultivable en annuelle) et le nôtre.

De nombreuses odeurs attirent notre attention parce qu’elles se ressemblent parfois et qu’elles nous laissent une impression mémorielle indéfinissable.

Aussi, certains goûts, ou effets remarquables sont à tester à observer. Comme assurément, la saponaire sera notre savon naturel. On la rencontre très souvent dans les friches et sur les bords de routes. On passe devant en remarquant ses fleurs roses.

Le souci est une des plantes à visualiser. Il soulage les petites blessures, se trouve habituellement très facilement.

La menthe aux nombreux bénéfices, le tussilage qui soulage la respiration et la gorge, le rosier sauvage plein d’antioxydants et utilisé en cosmétique, l’ail sauvage utilisable en cuisine, le millepertuis pour le bronzage et les anxieux.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Bien d’autres sont à récolter afin de se constituer sa propre herboristerie, ses propres tisanes, ses huiles, ses crèmes de soin.

Il vous restera à savoir comment récupérer leurs propriétés avantageuses, en fonction des recettes et de la forme de conditionnement.

La plupart des plantes conservent leurs propriétés aussi bien fraîches que sèches. On pourra donc les sécher et les remiser dans des récipients. Pour ma part, je passe certaines d’entre elles au mixeur de cuisine. J’en conserve d’autres sous forme de macérats.

Je garde aussi les écorces d’eucalyptus brutes pour les faire brûler en encens naturel.

La première de vos récoltes peut se faire dans votre jardin et peut être d’ailleurs issue d’une de vos plantations. Je pense à la lavande par exemple, au thym, aux rosiers classiques (qui ont aussi la même action que les sauvages), au romarin, à la menthe, au plantain, à l’achillée.

Ensuite, en allant vous promener avec quelques indices en poche, vous saurez les identifier et les trouver plus facilement.

Si cette idée de sortie éducative vous intéresse, je peux vous guider à l’occasion d’une promenade naturaliste orientée, autour d’Orléans. Cette animation est ouverte de juin à octobre car nous trouverons plus d’espèces dans la nature.

Contactez-moi…

Mots-clefs :, , , , , , , , , , , , , ,

Aucun commentaire.

Laisser un commentaire

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus